NOUS REJETONS ET CONSIDÉRONS NULLE ET NON AVENUE LA DÉCISION AMÉRICAINE CONCERNANT AL QUDS AL SHARIF

Nous, Comité Permanent pour la Coopération Economique et Commerciale de l’Organisation de Coopération Islamique, non seulement rejetons la décision unilatérale de l’administration américaine, qui viole le droit international, de reconnaitre Al Quds al-Sharif comme capitale de l’état d’Israël et de transférer l’Ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Al Quds al-Sharif, mais nous considérons cette décision imprudente et inexplicable comme nulle et non avenue.

Al Quds al-Sharif, le berceau de différentes religions et civilisations depuis de longues années et qui comprend la première Qibla des musulmans, et accueille la Mosquée al-Aqsa «ne peut pas être livrée entre les mains d’un pays occupant qui depuis 1967 utilise la terreur dans une tentative d’usurper les terres palestiniennes en reniant les droits et les moralités. Tous les musulmans considèrent Al Quds al-Sharif comme la prunelle de leurs yeux ; si une moitié de notre cœur est consacrée à La Mecque et Médine, l’autre moitié est à Al Quds al-Sharif» comme l’a assuré M. Recep Tayyip Erdoğan, Président en exercice de l’Organisation de la Coopération Islamique et également président du COMCEC

Une telle décision contraire aux réalités historiques, sociales et politiques de la région, creusant l’occupation d’Israël et provoquant l’état de chaos et de violence éliminera également les droits de toutes les parties non-juives vivant à Al Quds al-Sharif, mettra fin au climat de négociation et éliminera toute possibilité de solution pacifique. Sur la base de ce postulat, nous appelons toute l’Oummat islamique et tous les autres pays et toutes les communautés qui incarnent et favorisent les valeurs morales de considérer cette décision comme étant nulle et non avenue.